Découvrez les meilleures images du jour sélectionnées par le service photo du Figaro.
Intruder. This photo shows an intruder being removed from the stage in Sydney as Australian Prime Minister-elect Tony Abbott celebrates with his family, including daughters Louise and Bridget after claiming victory in the 2013 Australian election. The intruder is an anti-coal activist who calls himself Twiggy Palmcock.
Intrus. Cette image montre l’instant ou un intrus ayant voulu monter sur scène a été arrêté puis exfiltré par les forces de sécurité présentes sur place, lors d’un soirée de célébration de la victoire du premier ministre nouvellement élu, Tony Abbott en présence de ces deux filles, Louise et Bridget. L’intrus est un activiste écologiste qui s’appelle Twiggy Palmcock.
 
PHOTOGRAPHER : AFP PHOTO / ROB GRIFFITH
Nicolas Sarkozy. Avec 27,18% des voix, le président sortant arrive second de ce premier tour de l’élection présidentielle. Mais en déjouant une nouvelle fois tous les sondages dont certains l’annonçaient à 22-23% -, le candidat de l’UMP conserve toutes ses chances de réitérer son mandat. Devant ses militants réunis hier soir à la Mutualité (Paris V), il a une fois de plus proposé la tenue de trois débats lors de l’entre-deux tours. Cette modification des coutumes de la Ve république se justifierait selon lui par la crise sans précédent que connait la France, mais aussi pour obliger François Hollande à «sortir de sa planque», dixit Jean-François Copé. (Michel Spingler/AP/SIPA)
Nicolas Sarkozy. Earning 27.18% of votes, the current president came in second place in the first round of the French presidential election. Still, he did better than pre-election polls predicted (some estimated he’d earn between 22 and 23%) and he is certainly hoping to win a second term. Part of his battle plan is to increase the traditional number of debates held in between the two rounds of the election, which he says is necessary considering the unprecedented crisis sweeping the nation. This is also part of his strategy to force rival François Hollande “to come out of his hidey-hole,” said Jean-François Copé, president of the UMP party.