Découvrez les meilleures images du jour sélectionnées par le service photo du Figaro.
The look up look. Gorilla mother Kumili arms her newborn at the zoo in Leipzig, central Germany, 
Lever les yeux. La maman gorille Kumili et son nouveau né au zoo de Leipzig
PHOTOGRAPHER AP PHOTO/JENS MEYER
Rearviewmirror. A man walks between glass facades of the Bonn Post Tower, the headquarters of German postal and logistics group Deutsche Post DHL in Bonn.

Rétroviseur. Un homme traverse le Bonn Post Tower, siège sociale du groupe de transport postal et de logistique allemand, DHL dans la ville de Bonn. Ce bâtiment est totalement recouvert de vitres et donne des effets de lumière surprenants.

PHOTOGRAPHER : REUTERS/WOLFGANG RATTAY
Back to the future. A carnival reveller arrives for the traditional Rose Monday carnival parade in the western German city of Duesseldorf. The Rose Monday parades in Cologne, Mainz and Duesseldorf are the highlight of the German street carnival season. 

Retour vers le futur. Un participant costumé arrive au  traditionnel carnaval du Lundi de Roses à Düsseldorf. Les « lundi des roses » de Cologne, Düsseldorf et Mayence sont le point culminant des festivités de la saison carnavalesque allemande.

PHOTOGRAPHER : REUTERS/INA FASSBENDER
Quenn. German chancellor Angela Merkel, right, looks at a caroler, depicting one of the ‘Three Kings’ during a reception for carol singers from all over Germany at the chancellery in in Berlin.
La reine. La chancelière allemande, Angela Merkel, reste figée devant une choriste affublée d’une couronne de roi et grimée de maquillage noir. Cette fête de l’Épiphanie a accueilli une centaine de choristes venus de toute l’Allemagne, tous déguisés en rois mages.
PHOTOGRAPHER :AP PHOTO/MICHAEL SOHN
Bon anniversaire! A l’occasion des célébrations marquant ses 85 ans, des enfants ont revêtu leurs costumes traditionnels bavarois et ont dansé pour Benoît XVI, dans la salle Clémentine du Vatican. Le pape, d’origine bavaroise, revient à peine d’une tournée exténuante en Amérique latine. «Je me trouve confronté à la dernière période de mon existence», a confié Benoît XVI en allemand durant une messe matutinale dans la chapelle du Vatican. Il a ajouté avoir confiance que les lumières de Dieu l’aideraient «à continuer avec assurance». Le Pape fêtera aussi ce jeudi le septième anniversaire de son élection au trône de Saint-Pierre. (AFP)
Happy birthday from Bavaria! To wish pope Benedict XVI a happy birthday, children donned Bavarian outfits to bring the traditional dance of the pope’s home region to the Vatican. The pope has recently returned from a tour of Latin America. “I am facing the last period of my life,” Benedict XVI said in German during a mass in the Vatican chapel. He added that he had confidence that “the light of God” would help him “continue with assurance.” The pope will also celebrate the 7th anniversary of his election to the throne of St. Peter this Thursday.  
À seins nus. Mardi, plusieurs militantes de l’association féministe ukrainienne Femen se sont rassemblées seins nus dans une cathédrale de Kiev afin de protester contre une proposition de loi visant à interdire les IVG (interruptions volontaires de grossesse) en Ukraine. Après être montées jusqu’au clocher de la cathédrale Sainte-Sophie, les jeunes femmes ont fait sonner les cloches et déployé une banderole noire sur laquelle on pouvait lire «Stop». Elles ont ensuite dénoncé un «complot criminel de l’Église et de l’État» et également brandit une pancarte où l’on pouvait lire «Kinder, Küche, Kirche» («Enfants, Cuisine, Église») ou les trois «K», une représentation des valeurs traditionnelles attribuées aux femmes en Allemagne. Elles ont pour habitude de se dévêtir pour protester contre la prostitution ou le tourisme sexuel en Ukraine. Crédits photo : SERGEI SUPINSKY/AFP
Bare-breast protest. On Tuesday, numerous protestors from the Ukrainian feminist organization Femen gathered shirtless in a cathedral in Kiev to protest a law seeking to ban abortions in Ukraine. After climbing to the top of the bell tower of the cathedral of Saint Sophie, the young women rang the bells and dropped a black banner reading “Stop.” One of their posters read “Kinder, Küche, Kirche” (a German phrase that translates as Children, Kitchen and Church or the “Three Ks”, the traditional values associated with German women.) In the past, Femen women have stripped to protest prostitution and sexual tourism in Ukraine. 
Pour le dire. Aujourd’hui, les couples du monde entier célèbrent leur amour. Fleurs, chocolats, dîner aux chandelles… Tous les moyens sont bons pour faire plaisir à la personne qu’on aime le jour de la Saint-Valentin. Cette fête de l’amour, presque universelle, est fêtée de diverses manières, comme ici à Berlin où une jeune femme accroche des ballons rouges en forme de cœur. Pourtant, peu nombreux sont ceux qui connaissent l’origine de cette fête, et pour cause ! Elle est rendue mystérieuse par différentes légendes qui interfèrent et donc la camouflent… Mais après tout, a-t-on réellement besoin d’une justification pour gâter ceux qu’on aime ? STEPHANIE PILICK/AFP
Just to say it. On Tuesday, couples all across the world celebrated their love with flowers, chocolate and candlelit dinners… all the best ways to make your sweetheart happy on Valentine’s Day. This holiday is now celebrated all across the world by people like this young woman in Berlin, who was hanging up red, heart-shaped balloons.  The origins of this holiday are still mysterious, but in the end… do we really need a reason to do nice things for the person we love most?
Berlin. La porte de Brandebourg de Berlin, dernière porte subsistante et située à quelques mètres du mur qui sépara la ville pendant près de 28 ans, brillait elle aussi de mille feux le soir de la Saint Sylvestre. Chaque 31 décembre, le secteur est fermé à la circulation pour permettre à des milliers de personnes de venir assister à l’énorme feu d’artifice qui entame la nouvelle année sous des projections multicolores, dans une ambiance survoltée. (M. Sohn/AP/SIPA)
Berlin. On New Year’s Eve, Berlin’s Brandenburg Gate sparkled with the fireworks that illuminated night skies all across the world.  Built in the 18th century, the Brandenburg Gate is the last remaining gate to the city and is located only a few meters from the infamous Berlin Wall, which separated the town for close to 28 years. On December 31 each year, traffic is barred from entering the streets around the gate and thousands of revelers attend the enormous, electrified celebration of fireworks and multicolored projections that bring in the New Year.
Burn out. Ce trader de la bourse de Francfort est au bord du burn out. Les Bourses européennes peinaient en effet à rebondir mercredi, repassant parfois dans le rouge, les marchés étant toujours nerveux et incertains au lendemain d’une journée noire provoquée par l’annonce d’un référendum en Grèce sur le plan de sauvetage du pays. Vers midi, la Bourse de Paris affichait un gain de 0,46%, Milan de 0,51%, Francfort de 0,59%. En revanche, Londres reculait de 0,52%, Madrid de 0,78% et Athènes de 0,90%. En Asie, la tendance n’a pas non plus été uniforme. Si Tokyo a cédé plus de 2%, Hong Kong et Shanghaï, mal orientées à l’ouverture, sont parvenues à finir dans le vert. (Alex Domanski/REUTERS)
Burn out. This stock trader at the exchange in Frankfurt, Germany is on the edge of burn out. Without question, the European markets struggled to pick up on Wednesday. Sometimes dipping into the red, the markets stayed tense and uncertain the day after a black day provoked by the announcement of a referendum in Greece over the bailout plan. Near noon, the Paris stock exchange announced a gain of 0.46%, Milan of 0.51%, and Frankfurt of 0.59%. On the other hand, the London stock exchange was down by 0.52%, Madrid by 0.78% and Athens by 0.90%. In Asia, the trends were no more uniform.  While Tokyo lost more than 2%, Hong Kong and Shanghai, which were badly positioned at their opening, finished by closing in the green.