Découvrez les meilleures images du jour sélectionnées par le service photo du Figaro.
Burqa and Chador. Afghan women line up to receive winter relief assistance donated by the United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR) in Kabul. Around 420 internally displaced families received winter relief assistance distributed by the United Nation’s refugee agency.
Burqa et Tchador. Des femmes afghanes attendent dans une rue de Kaboul pour recevoir l’aide hivernale distribuée par le l’Agence des Nations-Unies pour les Réfugiés (UNHCR). Environ 420 familles afghanes déplacés et sans domicile ont reçu l’aide de cette agence des Nations Unies pour les réfugiés.

PHOTOGRAPHER : REUTERS/OMAR SOBHANI
Beginning of the End? A view of Tungurahua volcano errupting, seen from La Florida, Ecuador on December 20, 2012. Tungurahua volcano, which has been in erruption since 1999, experienced a heightening of its seismic activity, leading to an alert in near-by towns where lava could possibly reach, according to the Ecuadorean Geophysic Institute.
Le début de la fin ? Voici une impressionnante photographie de l’éruption du volcan Tungurahua, prise de la ville de La Florida en Equateur. Selon l’Institut de Geophysique Equatorien, le volcan Tungurahua qui est en activité depuis 1999, a subi une intensification de son activité sismique et mis en alerte les villes et villages alentours de possible coulées de laves.
PHOTOGRAPHER : AFP PHOTO / RODRIGO BUENDIA
North Korea Party. North Korean soldiers attend a mass rally organized to celebrate the success of a rocket launch that sent a satellite into space, on Kim Il Sung Square in Pyongyang. As the U.S. led international condemnation of what it calls a covert test of missile technology, top North Korean officials denied the allegations and maintained the country’s right to develop its space program.
Fête Nord-Coréenne. Des centaines de soldats Nord-Coréens assistent à un grand rassemblement pour célébrer le succès du lancement de la fusée qui a envoyée un satellite dans l’espace, sur la place Kim Il Sung à Pyongyang. Les Etats-Unis appellent à la condamnation internationale de ce qu’ils appellent un test militaire secret de missile à long portée. Les instances dirigeantes Nord-Coréennes ont démenti ces allégations et maintenu le droit de leur pays à développer leur programme spatial. 
PHOTOGRAPHER : AP PHOTO/NG HAN GUAN
Rodéo mécanique. Arriveront-ils à remettre sur ses roues ce camion sur chargé? Jusqu’ici, pourtant, tout allait pour le mieux. Son chauffeur roulait tranquillement sur la route montagneuse de Dargai, dans le district pakistanais de Makaland, à environ 160 kilomètres d’Islamabad, la capitale. Il savait que, comme d’habitude, son patron avait chargé sa remorque de fourrage jusqu’à l’extrême limite. Mais cela ne l’inquiétait pas.AuPakistan, c’est souvent la règle. Les camions sont fatigués, les normes inexistantes, mais la science des «chargeurs» fait des miracles. Jusqu’à ce virage en épingle et cette marche arrière de trop quiaprovoqué l’accident bête: la chute en arrière… Et cette scène de rodéo mécanique faceàuncamion cabré. (MIAN KHURSHEED /REUTERS)
Rodeo mechanics. Will they manage to get this overloaded truck back on its wheels? Up until now, everything was going ok— the truck’s driver was rolling along Dargai, the mountainous route that winds through the Pakistani district of Makaland, located roughly 160 kilometers from the capital of Islamabad. He knew that the boss had stuffed it full to bursting, just as he always did. But the driver wasn’t worried. In Pakistan, this is often the case. The trucks are old and tired and standards are nonexistent, but the science of “loading” can result in miracles. That is, until this hairpin curve and just a little bit too much reversing… which resulted in this stupid accident and this ridiculous scene of the rearing truck and the mechanical rodeo.
Bon anniversaire! A l’occasion des célébrations marquant ses 85 ans, des enfants ont revêtu leurs costumes traditionnels bavarois et ont dansé pour Benoît XVI, dans la salle Clémentine du Vatican. Le pape, d’origine bavaroise, revient à peine d’une tournée exténuante en Amérique latine. «Je me trouve confronté à la dernière période de mon existence», a confié Benoît XVI en allemand durant une messe matutinale dans la chapelle du Vatican. Il a ajouté avoir confiance que les lumières de Dieu l’aideraient «à continuer avec assurance». Le Pape fêtera aussi ce jeudi le septième anniversaire de son élection au trône de Saint-Pierre. (AFP)
Happy birthday from Bavaria! To wish pope Benedict XVI a happy birthday, children donned Bavarian outfits to bring the traditional dance of the pope’s home region to the Vatican. The pope has recently returned from a tour of Latin America. “I am facing the last period of my life,” Benedict XVI said in German during a mass in the Vatican chapel. He added that he had confidence that “the light of God” would help him “continue with assurance.” The pope will also celebrate the 7th anniversary of his election to the throne of St. Peter this Thursday.  
Le roi à Paris. Favori sur la ligne de départ, le Kenyan Stanley Biwott a assumé son statut en s’adjugeant dimanche matin le 36e Marathon de Paris. Avec un chrono de 2h05’10” pour couvrir les 42,195 km, Biwott s’offre du même coup, à la moyenne de 20,22 km/h, un nouveau record de l’épreuve, détrônant celui de Vincent Kipruto en 2009 (2h05”47). A 26 ans, le lauréat 2012 s’impose comme le roi de Paris puisqu’il signe un doublé après sa victoire dans la capitale le 4 mars dernier sur le semi-marathon. Dans la fraîcheur, et malgré un vent très fort, Biwott s’est envolé, seul, aux alentours du 30e kilomètre, pour lâcher inexorablement ses deux derniers adversaires éthiopiens, Sisay Jisa (2e) et Raji Assefa (3e) qui complètent le podium. «Je me sentais vraiment bien dans la première partie. Je savais qu’il y avait une forte opposition, mais c’est quand je suis parti (au 30e km) que j’ai compris que je pouvais gagner», a déclaré Biwott. ( BERTRAND LANGLOIS/AFP)
The king of Paris. The favorite even at the starting line, Kenyan Stanley Biwott fulfilled expectations by winning the 36th Paris Marathon on Sunday morning. Finishing the 26 miles, 385 yards in 2 hours 5 minutes 10 seconds, Biwott broke the earlier record set by Vincent Kipruto, who finished the marathon in 2009 with a time of 2 hours, 5 minutes and 47 seconds. Only 26, Biwott is the new king of Paris after Sunday’s win and his March 4th win of the Paris Half Marathon. Running hard in the brisk air marked by a strong wind, Biwott flew past his two Ethiopian adversaries Sisay Jisa (who finished in 2nd place) and Raji Assefa (who finished in 3rd) at the 30th kilometer. “I felt really good in the first part. I knew that I had strong opponents, but when I left them behind at the 30th kilometer, I knew that I could win,” Biwott said.  
Star wars. Comment se sont formés les premières étoiles et les trous noirs ? Sommes-nous seuls dans l’univers ? Le radiotélescope le plus gros et le plus révolutionnaire au monde, le Square Kilometre Array, pourrait nous aider à répondre à ces questions. Une équipe internationale d’astronomes collabore actuellement à ce projet audacieux. Ce télescope révolutionnaire sera composé de 3000 antennes paraboliques couvrant toute la surface d’un continent. Ce méga projet scientifique d’envergure internationale sera réalisé pour un coût de 2 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie afin de nous fournir de nouvelles informations sur les confins les plus sombres de notre univers. Mais la décision sur son futur emplacement n’est pas encore prise. L’Afrique du Sud cherche à s’imposer face à l’Australie et à la Nouvelle-Zélande pour accueillir ce projet gigantesque. (SPDO/TDP/DRAO/AFP)
Star wars. How were the first stars and black holes formed? Are we alone in the universe? The Square Kilometre Array, which will be the world’s biggest and most revolutionary radio telescope, may help us find the answers to these questions. Currently, an international team of astronomers is collaborating on the telescope. This scientific mega-project, which will be made up of 3,000 satellite dishes, will require an international commitment of up to $2 billion over the next decade before it can bring us new information from the farthest corners of the universe.  But the decision of where to install this giant telescope has not yet been made: South Africa and Australia are in fierce competition to host this project.
L’assaut. La police anti-émeute brésilienne a affronté pendant de longues heures les habitant du bidonville de Pinheirinho qui refusaient d’évacuer leurs logements. Au moins 1500 familles occupaient illégalement ce quartier. Mais après 8 années de procédures, la justice brésilienne a décidé de les expulser et de rendre le terrain à son propriétaire. (REUTERS)
Assault. For hours, the Brazilian police sieged the residents of the Pinheirinho slum who refused to evacuate. At least 1,500 families live illegally in this favela. But after long court proceedings dragging on over the past eight years, the Brazilian justice system finally decided to evict these residents and return the property to its owner. 
Au bord du KO. D’après les lois de leur espèce, ces deux jeunes bouquetins s’affrontent sûrement pour devenir le Mâle dominant de leur troupeau. Mais ils ont très mal choisi leur endroit, nonobstant leur agilité à gravir des parois rocheuses et à s’accrocher aux pentes Les plus raides. Car cet étroit piton alpestre, rongé par l’érosion, surplombe un à pic vertigineux dont la dangerosité pourrait d’ailleurs expliquer la présence attentive d’un troisième larron, suffisamment en retrait pour ressembler à un arbitre, alors qu’il n’attend peut-être que la chute des deux combattants pour redescendre en triomphateur et s’offrir toutes les femelles. Ce qui est certain, en tout cas, c’est que La Fontaine n’aurait pas manqué d’en tirer une fable. (ABO/CATERS NEWS AGENCY/SIPA)
King of the castle. As the laws of their species ordain, these two young male ibex battle to see who will be the dominant male in their herd. Their location, however, could have been slightly better chosen. Yet these surefooted creatures are able to mount rocky walls with agility and cling onto even the steepest slopes. But their precarious position on the eroding rocks explains the attentive presence of a third ibex, who is either acting as arbitrator for this dangerous struggle or who is waiting to leap into the dominant male position if his brothers plunge into the valley just below.