Découvrez les meilleures images du jour sélectionnées par le service photo du Figaro.
Putin’s communication. Russian President Vladimir Putin poses for the camera as he plays with his dogs Yume, an Akito-Inu, front, and Buffy, a Bulgarian Shepherd in an undisclosed location of Moscow region.

 

La com’ selon Putin. Le président Russe, Vladimir Poutine pose devant les photographes de presse en pleine partie de jeu avec ses deux chiens Yume de race Akito-Inu et Buffy un berger Bulgare dans un endroit tenu secret dans les environs de Moscou. 

 

PHOTOGRAPHER : AP PHOTO/RIA NOVOSTI, ALEXEI DRUZHININ, PPRESIDENTIAL PRESS SERVICE
American Fair-play. It’s an event which we shall never see in French politics. President Barack Obama and former Massachusetts Governor, former presidential candidate Mitt Romney talks in the Oval Office following their lunch.
Le Fair-play américain. C’est une image que nous ne verrons jamais en politique française. Barack Obama, président démocrate nouvellement réélu discute avec le candidat républicain malheureux Mitt Romney dans le bureau ovale de la maison blanche, juste après le déjeuner qu’ils viennent de partager.
PHOTOGRAPHER : Official White House / Pete Souza
François Hollande. Sans trop de surprises, le candidat socialiste arrive en tête du premier tour de l’élection présidentielle avec 28,63% des suffrages. Mais par prudence, et en souvenir des cinq défaites consécutives du Parti Socialiste aux dernières élections présidentielles, François Hollande est resté serein. La victoire n’est pas encore acquise, et l’entre-deux tours sera le théâtre d’un combat acharné entre les deux prétendants à l’Elysée. Tout peut encore arriver. Toujours dans sa fameuse ligne de «constance», il a immédiatement refusé la proposition de plusieurs débats avant le 6 mai prochain. (Florent Dupuy/Panoramic/Starface)
François Hollande. It is no great surprise that the Socialist candidate finished first in the first round of the French presidential election, earning 28.63% of votes. But there were no exuberant celebrations for the careful candidate, who is perhaps remembering that the Socialist party has lost the last five elections. Moreover, the 2012 election is not yet won and a vicious combat between the two presidential hopefuls will certainly be had during two weeks between rounds. Anything could happen. Holding steadfastly to his mantra of “consistency,” Hollande has refused to increase the number of debates held between the two rounds.
Shiv’ah. Plus de mille fidèles se sont recueillis à la synagogue Nazareth, dans le IIIe arrondissement de Paris. Plusieurs milliers de personnes, selon la police, regroupées à l’extérieur, n’ont pas pu pénétrer dans le bâtiment. (AFP)
Shiv’ah. More than a thousand people gathered inside the Nazareth synagogue in Paris to memoralize the massacre of three children and a teacher at a Jewish school in Toulouse. Several thousand others came together outside.
. 
La politique de la basse-cour. En visite ce lundi au Salon de l’agriculture à Paris, François Fillon a vanté les efforts du gouvernement dans le domaine agricole: «on a réussi à sortir de la crise dans laquelle se trouvait l’élevage». Le premier ministre a arpenté les allées toute la matinée en compagnie du ministre de l’Agriculture, Bruno Lemaire avant de faire une halte sur le stand de la Commission européenne où il a célébré le 50e anniversaire de la Politique agricole commune (PAC) qui a été, selon lui, «source de progrès». (Bertrand Langlois/AFP)
Barnyard politics. During a visit to the annual Agricultural Salon in Paris, François Fillon bragged: “we succeeded in getting livestock farming out of the crisis it was in.” The French Prime Minister spent the morning striding up and down the aisles in the company of Bruno Lemaire, the Minister of Agriculture, before stopping in front of the stand belonging to the European Commission. There, he celebrated the 50th anniversary of the Common Agricultural Policy (CAP), which was, according to Fillon, “a source of progress.”
The «Extreme Marshmallow Cannon. »  Le jeune Joey Hudy, 14 ans, se souviendra longtemps de ce mardi à la Maison-Blanche. Car Barack Obama, venu défendre l’enseignement des sciences et saluer l’ingéniosité américaine, a reçu de jeunes inventeurs, dont celui d’un canon à marshmallows que le président a actionner avec délectation. Face au canon à guimauves présenté par le jeune adolescent, Barack Obama a glissé, à propos des policiers d’élite qui le protègent: «le Secret Service va être très fâché contre moi», avant d’actionner la pompe de l’arme et de tirer un projectile à travers la vénérable salle à manger historique de la Maison-Blanche. (Kevin Lamarque/Reuters)
The “Extreme Marshmallow Canon.” It’ll be a long time before young Joey Hudy, age 14, forgets this Tuesday spent at the White House in Washington, DC.  Same goes for President Barack Obama, who couldn’t help himself from trying out Hudy’s marshmallow canon and firing into the elegant dining room. Wanting to show his support for science education and American ingenuity, Obama welcomed young inventors like Hudy to the Capitol.