Découvrez les meilleures images du jour sélectionnées par le service photo du Figaro.
Underwater pray. A female Hindu pilgrim takes a dip at the confluence of the Ganges river and the Bay of Bengal at Sagar Island, south of Kolkata. Upwards of a million elated Hindu holy men and pilgrims took a bracing plunge in India’s sacred Ganges river to wash away lifetimes of sins.
Prière sous-marine. Une femme hindou prie en immersion aux confluence de la rivière du Gange et du golfe du Bengale, sur l’île de Sagar au sud de Kolkata. Plus d’un millions de pèlerins hindous se sont donnés rendez-vous pour cette plongée vivifiante dans la rivière sacrée du Gange pour se purifier de leurs péchés.
PHOTOGRAPHER : REUTERS/Rupak De Chowdhuri
Le radeau de la rivière Shyok. Pour traverser la rivière Shyok, un affluent de l’Indus qui irrigue les hauts paysages du Pakistan, entre le Ladakh en amont et la vallée de Gilgit en aval, le radeau reste l’un des meilleurs moyens de transport. Peu de ponts, en effet, enjambent cette large rivière alimentée par la fonte des glaciers himalayens. Il y a bien quelques passerelles de cordes et un ou deux passages à gué bétonnés, par lesquels transitent les militaires, mais les habitants sont habitués à utiliser des moyens de fortune pour aller de vallée en vallée, comme leurs ancêtres l’ont fait avant eux. Un court voyage périlleux sur des eaux souvent tumultueuses et glacées, à plus de 5000 mètres d’altitude. (Bruno Morandi/Hemis.fr)
The raft on the river Shyok. The raft is the best form of transport for crossing the river Shyok, a tributary of the Indus River that irrigates the highlands of Pakistan. The river begins high in the Himalayan glaciers before winding through the Ladakh (“the land of high passes”) and then descending into the valley of Gilgit. There are a few rope footbridges and one or two concrete fords used by soldiers to cross, but the locals are used to traveling from valley to valley by raft as their ancestors once did. Even these short voyages can be perilous: the waters are icy and tumultuous at these high altitudes (5000 meters.)
À l’orange - Ce pêcheur de la rivière Neath, dans le sud du pays de Galles, a eu la très désagréable surprise de découvrir des dizaines de poissons morts flottant le ventre en l’air dans une eau orange vif. Une pollution spectaculaire de l’eau dont l’origine, pour l’instant, demeure mystérieuse. (Visual Press Agency)
Orange crush - When this fisherman from Neath, Wales, reached the local river, he was greeted by the bewildering sight of bright orange waters with dozens of dead fish floating on the surface. The source of this phenomenon has yet to be found.
Sauve qui peut - Un bateau de secouristes a heurté de plein fouet un autre navire alors qu’il tentait de lui porter secours sur la rivière Jialing à hauteur de la ville de Chongqing, en Chine. Les pluies torrentielles ont provoqué la crue de cet affluent majeur du Yangtsé, dont les eaux se sont engouffrées à une vitesse estimée à 40.000 mètres cubes par seconde. (AFP)
In distress - Massive rain floods hit the city of Chongqing, China, causing the Yangtse river to overflow. On the picture above, a boat carrying rescuers just collided with another ship it was trying to reach.